Sep 15

Définition de la crypto-monnaie

 

Retranscription de la vidéo

Comprendre une révolution en marche que personne ne peut plus arrêter, pour éviter d’être surpris par une crise monétaires prévisible et de passer à coté d’opportunités encore plus importantes que celles apportées par Internet »

Donc dans cette première vidéo, il faut d’abord comprendre pourquoi les crypto-monnaies ont été créés et pourquoi elles sont reconnues aujourd’hui comme les monnaies de demain.

Comment notre système monétaire fonctionne.

L’argent que nous possédons est de la dette !

Avant 1971, toute monnaie en circulation était convertible en Or.
Une banque, un État ne pouvait créer plus de monnaie/billets que ce qu’ils avaient de réserve d’Or.
Ce n’est plus le cas, depuis la fin du « standard Or » en Août 1971.

La monnaie n’est pas créée par les gouvernements.  Elle est créée via des banques privées quand celles-ci émettent des prêts.

Elles créent cet argent à partir d’une très faible réserve monétaire qu’elles démultiplient : la banque peut créer 9 euros de prêts pour 1 euro de réserve qu’elle possède réellement.
La banque crée l’argent avec intérêts, en échange de la promesse de remboursement de l’emprunteur.
Cet argent est de la dette, il n’existait pas dans les coffres de la banque, il a été créé.

Tout l’argent en circulation aujourd’hui a été créé suivant ce système.
Donc il y a moins d’argent dans le système (prêt) que ce qui est dû (prêt + intérêts).

Ce système oblige les banques à une création monétaire permanente, une fuite en avant, via de nouveaux prêts, afin que les intérêts de la dette soient payés.
Une banque privée ne gagne pas d’argent si elle n’accorde pas de prêts.

Il n’est pas difficile de comprendre que ce système monétaire porte en lui les germes de sa propre destruction : il est mathématiquement impossible de rembourser la totalité des dettes.

Il n’y a pas de possibilité de remboursement des dettes sans de nouveaux emprunts contractés auprès de banques privées, car il n’y a pas suffisamment d’argent dans le système.

Les États s’endettent également auprès de banques privées.

Les intérêts de la dette de presque tous les États sont payés à des banques ou investisseurs privés.
Aujourd’hui, la totalité des impôts en France servent uniquement à une chose : rembourser les intérêts de la dette.

Plus la monnaie est fabriquée en quantité importante, moins elle a de valeur.
La création monétaire permanente, augmente la quantité d’argent en circulation dans l’économie.

C’est ce qui entraine une perte de pouvoir d’achat des monnaies.
Plus un bien existe en quantité importante, moins il a de valeur ; c’est la même chose pour la monnaie.

La prochaine crise monétaire verra exploser la valeur des crypto-monnaies

C’est ce qui explique que la prochaine crise, est inévitable et marquera certainement la fin des monnaies fiduciaires.

 Car la confiance que leur accordent les utilisateurs comme valeur d’échange, moyen de paiement, et donc comme monnaie, ne sera plus au rendez-vous.

Ce scenario prévisible a été anticipé suite à la crise de 2008, avec la création d’une nouvelle technologie de cryptage décentralisée appelée Blockchain qui a permis la création de la première crypto-monnaie… Le Bitcoin.

Depuis le Bitcoin est passé d’une valeur de quelques centimes d’€ en 2013 à 4500 € en mie 2017.
A ce jour de nombreuses crypto-monnaies suivent l’exemple du Bitcoin.

Certaines pour servir de monnaie, d’autres pour accompagner tous les projets révolutionnaires liés à la technologie Blockchain.

Ce sera l’objet d’une prochaine vidéo.      

Alors qu’est-ce qui explique que tout le monde voit l’avenir en crypto-monnaie… Les états, les banques, les sociétés, les investisseurs.

La première raison, c’est la confiance, rendue possible par la technologie.
Le protocole des crypto-monnaies les rendent aussi rares que l’or, donc digne de confiance.

Elles sont conçues par des réseaux informatiques décentralisée basés sur les principes de la cryptographie qui valident les transactions et émettre la monnaie elle-même.
.
Elles sont gérées par un grand livre de comptes ouvert et consultable de tous (la Blockchain) qui répertorie l’ensemble des transactions depuis l’origine et les rendent infalsifiables et inviolables.

La création de nouvelles unités de monnaie est graduelle, et place un plafond à la masse monétaire qui sera à terme en circulation.

Ceci permet donc d’imiter la rareté (et la valeur) des métaux précieux.

Les 5 autres raisons essentielles
Tout le monde peut les utiliser (Fonctionnement à l’échelle planétaire, il suffit d’un simple Smartphone)
Les transferts sont quasi instantanés
Aucune limite dans le montant transféré : Micro-transactions comme des sommes plus importantes
Frais  de paiements très faibles,  inférieurs à Paypal et autres cartes bancaires
Une alternative aux banques pour ceux qui n’en ont pas (la moitié des adultes sur la planète… 2.5 milliards de personnes)

La semaine prochaine, nous parlerons de l’innovation technologique derrière les crypto-monnaies… La Blockchain.

Au fur et à mesure des vidéos, je vous donnerais l’actualité des projets Blockchains et la liste des crypto-monnaies qui sortent du lot en terme de résultats et de potentiel.

Le but étant de vous aider à identifier les gagnantes de demain et savoir comment investir pour en profiter. 

Je partagerai avec vous mes intuitions tirées d’un suivi presque journalier de l’actualité de ce secteur.

s. 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.